#Indispensable : l’huile de coco

Bonjour à toutes, tous ! Je reviens vers vous aujourd’hui pour vous parler d’un produit 100% naturel, multifonction et connu de tous : l’huile de coco ! Cette huile se retrouve dans mes placards de salle de bain, de cuisine et de pharmacie en version bio, non raffinée et non parfumée. Vous ne rêvez pas, les bénéfices de ce cadeau de la nature sont nombreux, la plupart sont mêmes inconnus. Je souhaitais faire un article sur les huiles de façon générale, mais l’huile de coco est tellement complète que je ne pouvais me contenter de survoler le sujet et j’aime bien écrire des pavés aussi. Donc par ici, attrapez un bol de framboises ou que sais-je, cet article promet d’être long et complet. Let’s do it !

DISCLAIMER: La santé étant très importante et ce que l’on a de plus précieux, je mets un point d’honneur à vous préciser que chacun des éléments que je vous avance dans cet extrait de roman article ont été confrontés à plusieurs avis de personnes diverses et variées. J’ai fais travailler du monde : infirmiers et médecins pour les faits médicaux, dermatologues pour les effets cutanés, mes ami(e)s et moi même pour les effets esthétiques.
Comme pour tout le contenu que je partage ici, je vous invite à faire des recherches supplémentaires car un avis ne suffit jamais. Oui je bosse mes articles et j’effectue de longues recherches, mais confronter plusieurs avis est toujours recommandé.

huile-de-noix-de-coco-1_5641263

Quels sont les bénéfices de l’huile de coco ?

Dans notre alimentation quotidienne

Comme je vous le disais un peu plus haut, j’ai adopté cette huile dans ma cuisine. Je l’utilise pour tout, dans tout et avec tout, à commencer par la cuisson. Il faut savoir que les huiles comme celles d’olive ou de tournesol sont les plus utilisées pour la cuisson alors qu’elles ne devraient pas. Je vous connais avec le « zit zitoune » partout, dans la poêle, le four, la friture et autres modes de cuissons inconnus. Arrêtez moi ce massacre !
L’huile d’olive comporte d’énormes bénéfices pour le cœur, l’énergie et bien d’autres points, on en reparlera plus tard si vous voulez, ce que l’on ne dit jamais c’est que les bienfaits se perdent et s’inversent une fois la température ambiante dépassée.
Il n’y a jamais de problème, que des solutions : l’huile de coco ! C’est la seule huile dont les molécules résistent à des températures extrêmes et donc elle conserve tous ses bienfaits, à condition de ne pas en utiliser 3 cuillères à soupe. Une demi-cuillère à café pour la cuisson suffit, lorsqu’elle fond la quantité qu’elle représente est impressionnante.

Quotidiennement, il est recommandé d’en manger à jeun. Cela permet de réguler le taux d’insuline dans le sang et booster le métabolisme. Une fois ce dernier boosté, vous constaterez que vous aurez bien plus d’énergie et que les graisses se brûleront plus rapidement. Oui je vous parle ici des mêmes graisses qui se stockent dans l’épiderme et causent de la cellulite. Comme pour la cuisson, il faut savoir la doser toute bonne chose consommée à l’excès devient nocive.
Une cuillère à café chaque matin, c’est la quantité préconisée. OK avaler une cuillère d’huile de coco ce n’est pas le truc le plus fun de la Terre, ni le plus appétissant. C’est pourquoi vous pouvez toujours lui donner la place du beurre sur une bonne tartine de pain complet.

Pour finir sur l’usage alimentaire de cette huile, composée de TCM elle est facile à digérer et son acide caprylique est antifongique. L’action antifongique, c’est l’élimination des mauvaises bactéries de l’estomac, mais aussi des levures et champignons comme le candida. Alors oui ils sont inoffensifs si vous êtes en bonne santé, ce que je vous souhaite évidemment, mais attention cependant si vous êtes souffrant du VIH ou sous immunosuppresseurs (dans le cadre de maladies auto-immunes ou suite à une greffe), là ils deviennent un risque de candidose ou d’infection fongique sérieuse.

Dans l’armoire à pharmacie

Non je n’ai pas craqué, je vous rassure. Comme dit il y a quelques lignes, l’huile de coco est antibactérienne. En sachant cela c’est sans surprise qu’on la retrouve dans une armoire à pharmacie toute l’année. Non seulement pour le traitement des mycoses (touchons du bois j’en ai jamais eu), mais pour la bouche, les insectes etc c’est juste un indispensable.

Vous connaissez les boutons de fièvre et les aphtes qui apparaissent du jour au lendemain ? Pas moi, de la chance… ou pas. Demandez à mes collègues et ma famille si ces 4 dernières années ils ont vu un seul de ces intrus sur moi. Et pourtant comme vous je suis humaine, je suis souvent en stress ou avec une grosse fatigue. Dans ces moments il faut juste se préparer au combat et vous verrez c’est du ni vu, ni connu.
Le moindre signe de sensibilité au niveau des lèvres ou pire : l’apparition d’un des ennemis… je me tartine du mélange suivant pour l’éradiquer au plus vite : une goutte d’huile d’origan + une goutte d’huile de coco. Comment ça c’est de la triche ? Non c’est juste le bon plan à connaitre.

Coté buccal, il s’agit là d’une enquête validée par mon dentiste en personne, alors c’est du sérieux. Une fois par semaine, si j’avais le temps ce serait tous les jours #meufmaniaque, je m’accorde 15 minutes de grand ménage buccal. Oui vous avez bien compris, je nettoie et désinfecte ma bouche en profondeur avec un bain de bouche naturel : une cuillère à soupe d’huile de coco.
La preuve que ça fonctionne : il a suffit de 3 semaines de relâchement et j’ai eu le droit à la plus glamour des choses, une belle carie !

Les beaux jours ne vont pas tarder à pointer le bout de leur nez, ce qui rime avec moustiques et soleil aussi. Donc forcément tout cela ne va pas sans les bêtises de types piqûres, brûlures ou encore coups de soleils. Du calme, THE COCONUT OIL IS HERE !
Lorsque la brûlure n’a pas causé de cloque, vous pouvez vous masser avec pour accélérer la cicatrisation des tissus. Problème suivant, elle est totalement conseillée par les dermatologues pour apaiser les démangeaisons d’orties ou de ces saletés de moustiques.
D’ailleurs, petite parenthèse de vous à moi, on est d’accord cette espèce la nuit veut nous exterminer ? Pour qui et pour quoi personne sait.

Dans la trousse beauté

Je reprends la casquette de blogueuse beauté, déjà ça me va mieux et en plus je maîtrise sans difficulté. Il me suffit de quelques recherches et témoignages de mon entourage pour constater les effets.

Commençons par le plus évident et visible, la peau. On hydrate la peau, mais avant on la gomme pour se débarrasser des cellules mortes et favoriser la régénération des cellules. On a tous entendu parler de Hello Body qui surfe sur le succès de son gommage au café et à la coco. Pourquoi ne pas le faire maison ?
Oubliez le café, remplacez le par du sucre ou du sel de votre cuisine. Massez par cercle la peau sous la douche avec le mélange et là toutes les peaux mortes tombent et le tout avec une petite hydratation. Parce que oui, je n’ai pas le temps dans la vie alors si j’en prends pour gommer tout mon corps, j’aime me dire que j’en ai gagné sur l’étape suivante.

Une fois gommée on passe au plus important : l’hydratation. L’huile de coco permet une hydratation corporelle, faciale, ongulaire … MAGIQUE ! Je n’exagère pas, c’est visible. Une petite poignée dans le creux de la main, l’huile fond instantanément et là on fait pénétrer. Posée plus grossièrement elle peut être utilisée en masque de nuit, additionnée de quelques gouttes d’huile de lavande elle constitue un excellent baume à lèvres.

Pas assez de temps dans une journée pour dormir ? Amis insomniaques bonsoir. Je vous partage très bientôt mon astuce dodo, mais avant il faut cacher la misère de ce manque de sommeil. Excellent soin contour de l’œil, l’huile de coco apaise les cernes bleus et les poches en plus d’hydrater cette zone.
Oui il faut l’hydrater. Je ne veux rien entendre. Le contour de l’œil est la seule zone du corps qui ne peut créer de sébum pour se protéger car elle est dépourvue de glandes sébacées. Pour avoir de l’hydratation à ce niveau il faut l’apporter dans le sens de la circulation du sang (intérieur vers extérieur).

« L’huile de coco blanchit ». Qui n’a pas entendu cette affirmation plusieurs fois sans oser la vérifier ? J’ai cédé à la tentation et j’ai testé sur mes dents et mes aisselles.
Ne faites pas les innocents, à force de se raser les aisselles on a cette ombre qui s’installe et qui n’est pas glam glam. Pour l’estomper il faut du temps, mais ça vaut le coup car elle finit par disparaître avec la patience. Pendant 2 mois tous les jours mélangez une cuillère à soupe de l’huile et une demi-cuillère de bicarbonate de soude.
Même recette pour les dents mais on y ajoute 2 gouttes de menthe poivrée. Oui en complément de mon nettoyage profond dominical je me brosse les dents avec la mixture. Éclat quasi immédiat alors souriez

bomabsse

Courage plus qu’un point à aborder mes Grenouilles, les cheveux. Alors avant tout, je tiens à avouer mesdames, messieurs que j’ai délibérément utilisé ma sœur sans lui dire et j’ai mené des tests d’observation sur elle, pour la partie capillaire. Donc Leila tu passes par là et je le sais, pardon. Je ne suis pas une sœur si affreuse, c’était pour vous je vous signale !

Je n’ai pas analysé Leila pour rien,  c’est bon je la connais depuis suffisamment longtemps, elle a été choisie. Explications, elle a une masse sur la tête… pire que la mienne ! Faut le voir pour le croire mais oui c’est possible. Vous comprenez pourquoi elle a été l’objet de mon expérience ? Je me suis dit que si sur elle aussi ça fonctionne c’est que c’est bon pour toute la population mondiale. Donc j’ai testé sur moi en parallèle le fameux bain d’huile et ça fonctionne : nourrit, assouplit et brillants la masse de cheveux respire de nouveau. Mais je ne me suis pas arrêtée là, j’ai testé le reste sans elle et en secret.

Celles et ceux qui me suivent un peu partout ou me connaissent pour le plus grand des plaisirs de leur vie savent que je fais toujours les choses à fond ou je ne les fais pas. Et bien pour mes cheveux c’est pareil. J’ai poussé plus loin encore que le bain d’huile de coco : j’ai créé ma propre routine capillaire complètement à base d’huile de coco. Sans sulfate, sans silicone, rien de chimique que du naturel, et pendant 2 mois.

  • Shampoing antipelliculaire et purifiant : huile de coco + vinaigre de cidre.
  • Après shampoing hydratant et assouplissant : une cuillère d’huile de coco sur les pointes pendant 30 minutes.
  • Coiffage sans frisottis : une noisette d’huile de coco par ci, par là.

Vous voulez le résultat ? Voici :

Qui a dit tignasse ?

Je ne l’ai pas abordé ici, mais sachez que l’huile de coco peut remplacer les produits démaquillants, la crème de rasage, les crèmes anti vergetures et bien d’autres choses. Je voulais simplement vous initier à ce produit indispensable pour moi et je l’espère le sera pour vous. Je vous joins évidemment celle que j’utilise ici. Alors oui c’est un kilo, mais vous avez vu tout ce que je fais avec ? Elle est vite rentabilisée.

Signature Blog

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s